Rituel de la Pleine Lune comme autrefois

 

  
Commencer par allumer la bougie d’Autel.
Balayer ensuite la circonférence du Cercle dans le sens du soleil.
Tracer le Cercle avec l’athamé dans le sens du soleil, en commençant au Nord et en terminant au Nord.
Allumer ensuite les bougies des seuils à l’aide de la bougie d’autel.
La Prêtresse qui trace le Cercle plonge ensuite la pointe de son athamé dans le bol d’eau en disant :

     Je te purifie, O créature d’eau et te charge au nom du Seigneur et de la Dame

Elle plante la pointe de son athamé dans le sel (de mine) et dit :

     Que la bénédiction soit sur cette créature de sel au nom du Seigneur et de la Dame

Elle verse un peu de sel dans l’eau à l’aide de l’athamé et remue l’eau salée, puis repose l’athamé sur l’Autel.
La Prêtresse fait le tour du Cercle dans le sens du soleil en aspergeant légèrement sa circonférence d’eau salée en disant :

     Je te purifie avec l’eau et la terre

Elle pose ensuite l’eau salée sur l’Autel et prend l’encensoir et fait le tour du Cercle en disant :

     Je parfume ce Cercle avec de l’air

La Prêtresse repose l’encensoir sur l’Autel, prend la bougie d’Autel et fait le tour du Cercle en disant :

     Je réchauffe ce Cercle avec du feu

Elle repose ensuite la bougie sur l’Autel et prend son athamé, se rend au Nord, salue et dit :

     J’appelle sur la Terre le pouvoir de faire

Elle se tourne ensuite vers l’Est, salue et dit :

     J’appelle dans les Airs le pouvoir de prendre

Elle se tourne ensuite vers le Sud, salue et dit :

     J’appelle dans le Feu le pouvoir de croître

Elle se tourne ensuite vers l’Ouest, salue et dit :

      J’appelle sur l’Eau le pouvoir de couler

Tous forment une ronde en Cercle et tournent dans le sens du soleil en disant :

     Pouvoir vert et or, pouvoir rouge et bleu,
     Voilà la force dont nous nous servons.
     Les Seuils sont forts, solides et bienveillants
     Quatre vents tissent la ronde,
     La Puissance reste entre les mondes
     Jusqu’à ce que finalement nous l’envoyions.
     Veilleurs, conservez-la forte et immuable

Une des sorcières se place face à l’Autel, prend son Athamé, salue et demande au Dieu et à la Déesse de venir les rejoindre.
La Prêtresse se place alors dos à l’Autel, le Prêtre s’agenouille à ses pieds et lorsqu’il se sent investi de la puissance du Dieu il dit :

     O Belle Déesse contemple XXX ta Prêtresse,
     Fais descendre ton pouvoir sur elle et en elle
     Pour que, grâce à toi, elle puisse voir
     Ce qui nous est caché
     Qu’elle puisse bénéficier de ta sagesse
     O Grande Dame, descend maintenant sur XXX ta Prêtresse

On laisse à la Prêtresse le temps de s’exprimer si elle le souhaite.
Le Prêtre toujours à genoux aux pieds de la Prêtresse lui donne les cinq baisers, puis la Prêtresse s’agenouille à son tour devant le Prêtre et lui donne à son tour les cinq baisers.
On rappelle à voix haute le but du rituel.
Tous se donnent les mains et forment une ronde en conservant bien à l’esprit le but du rituel.
Tous se mettent à tourner dans le sens du soleil en murmurant lentement :

     Air qui tourbillonne, air qui souffle,
     Tourne, tourne la roue de magie
     Utilise la puissance que nous t’envoyons
     Hou ! Hou ! Hou ! Hou !
     Feu qui éclaire, feu qui brûle
     Tourne, tourne la roue de magie
     Utilise la puissance que nous t’envoyons
     Hou ! Hou ! Hou ! Hou !
     Eau qui bouillonne, eau qui coule
     Tourne, tourne la roue de magie
     Utilise la puissance que nous t’envoyons
     Hou ! Hou ! Hou ! Hou !
     Terre qui nous porte, terre qui nous nourrit
     Tourne, tourne la roue de magie
     Utilise la puissance que nous t’envoyons
     Hou ! Hou ! Hou ! Hou !

La ronde cesse de tourner, mais chacun continue de se concentrer silencieusement sur le but du rituel.
Lorsqu’on sent que l’on peut cesser, tout le monde s’assied en demi-cercle devant l’Autel.
Le Prêtre prend la coupe et s’agenouille, la Prêtresse prend son athamé dont elle plonge la pointe dans la coupe en disant :

     Que la bénédiction soit sur ce breuvage.
     Mais avant de pouvoir remplir la coupe,
     Il a fallu planter la graine, le fruit a dû mûrir.
     Nous nous en souvenons et bénissons la graine et le fruit

Le Prêtre pose la coupe sur l’autel et prend les gâteaux. La Prêtresse place la pointe de son athamé sur les gâteaux en disant :

     Bénie soit cette nourriture qui vient de tes entrailles généreuses
     Que tous partagent ta sagesse et ta force

Le Prêtre et la Prêtresse s’assoient avec les autres et tous partagent ensuite nourriture et boisson en discutant.
Lorsque le moment d’ouvrir le Cercle est venu, tous se lèvent, chacun prend son athamé sur l’Autel, puis, se plaçant en demi-cercle derrière la Prêtresse, tous saluent vers l’Est :

     Nous vous remercions pour votre bienveillance
     Et alors que vous retournez dans les Iles Sacrées
     Nous vous Saluons et vous souhaitons un bon retour

Derrière la Prêtresse, tous se tournent ensuite vers le Sud :

     Nous vous remercions pour votre bienveillance
     Et alors que vous retournez dans les Iles Sacrées
     Nous vous Saluons et vous souhaitons un bon retour

Derrière la Prêtresse, tous se tournent ensuite vers l’Ouest :

     Nous vous remercions pour votre bienveillance
     Et alors que vous retournez dans les Iles Sacrées
     Nous vous Saluons et vous souhaitons un bon retour

Derrière la Prêtresse, tous se tournent ensuite vers le Nord :

     Belle Déesse et grand Dieu
     Nous vous remercions d’avoir béni ce Cercle
     Et alors que vous retournez dans les Iles Sacrées
     Nous vous Saluons et vous souhaitons un bon retour


Ce qui reste de la petite fête, ainsi que l’eau restante, sera ensuite offert en libation à la terre.




 

retour






 

 

 

 

 

wicca