L’accueil d’un nouveau né
 

(d’après Viviane Crowley version française Faun)


La mère (ou la Prêtresse) se charge de l’onction de l’enfant en disant :
Je marque tes pieds (de son index, qu’elle a mouillé d’huile consacrée, elle touche les pieds du bébé)
Qui t’ont conduit vers nous.
Je marque tes mains (de son index, qu’elle a mouillé d’huile consacrée, elle touche les mains du bébé)
Pour qu’elles ne fassent que ce qui est bon et juste.
Je marque ton cœur (de son index, qu’elle a mouillé d’huile consacrée, elle touche le cœur du bébé)
Pour qu’il batte avec force et amour.
Je marque tes lèvres
(de son index, qu’elle a mouillé d’huile consacrée, elle touche les lèvres du bébé)
Pour qu’elles ne médisent pas mais prononcent des mots de vérité.
Je marque tes sourcils
(de son index, qu’elle a mouillé d’huile consacrée, elle touche les sourcils du bébé)
Pour que ton esprit recherche la sagesse de l'illumination.

La mère s’adresse ensuite à la Déesse :
Oh belle et Gracieuse Mère Reine de Lumière de Vie
Qui nous a promis, qu’après la mort, nous reviendrons parmi les nôtres
Et que nous nous reconnaîtrons et nous nous aimerons
Et que nous nous souviendrons une fois encore
Bénis cet enfant qui, encore une fois, est revenu parmi les siens.


Le père (ou le Prêtre) prend l’enfant et s’adresse au Dieu :
O Cornu, Puissance du Sommeil et de la Nuit
Accorde force et bénédiction à cet enfant
Place-le sous la cape de ta protection
Et soutiens-le durant le voyage de la vie.


Les parents disent :
Nous faisons le serment
D’élever, protéger et d’éduquer notre fils / fille ****
(le/la nommer)
Qui nous a été confié en présent sacré
Par la Mère et le Père de toutes choses
Jusqu’à ce qu’il ait l’âge
De prendre par lui-même la charge de sa vie.
Nous lui enseignerons comme l’ont fait nos Mères et nos Pères
L’amour et la douceur, nous lui montrerons le bon exemple
Ainsi que la fermeté quand il le faudra
Soit Béni ****
(le/la nommer)
et soit le/la bienvenu(e) dans le monde !

 

Retour