Monica English

 par Tof

 

 

Il y a quelques années j’ai lu dans un livre de Lois Bourne que:

 

Gerald (Gardner) nous a écrit qu’il allait amener une dame qui nous rencontrera à telle date et que nous devions faire un effort pour être présents. Nous (le Bricket Wood coven) avons pensé qu’il s’agissait d’une autre candidate sérieuse dont il s’était entiché et Jack (Bracelin) se lamentait déjà. Mais Margot fut une des meilleures recrues de Gerald.

 

Cette Margot fut donc elle aussi membre du Bricket Wood coven, je tenais le nom d’un membre de plus de ce groupe de sorcières. Mais une fois de plus Lois Bourne est des plus discrètes et se contente de citer un prénom qui, en plus, n’est pas forcément le véritable prénom de la personne. Je range donc cette information dans un coin de ma mémoire me promettant d’en apprendre un peu plus sur cette mystérieuse sorcière.

Et puis début 2008 j’assiste à une conférence où Philip Heselton parlait de différentes initiées méconnues de Gerald Gardner. Et ce soir là Philip a révélé que le véritable nom de cette « Margot » n’était autre que Monica English, un personnage qui m’était un peu plus familier.

 

Monica a grandi dans le Buckinghamshire, son père était professeur de mathématiques. En 1960 lorsqu’elle a pris contact avec le Bricket Wood coven elle avait déjà 40 ans et vivait à Gayton un petit village du Norfolk (à l’est de l’Angleterre).

Un autre membre du Bricket Wood coven a raconté que Monica English était une sorcière extraordinaire qui était capable à elle seule de générer plus de pouvoir que tout le reste du coven. Lois Bourne a même dit qu’elle faisait vibrer les murs de la Cabane des Sorcières et qu’elle attirait les chouettes de la forêt qui venaient regarder ce qu’elle faisait dans le Cercle. Monica avait aussi un autre atout. Elle était très jolie et tous les hommes du coven (pas seulement Gerald Gardner) la trouvaient très attirante et cela même si elle était bien plus âgée que la plupart d’entre eux. Gerald Gardner était totalement subjugué par elle. Lois Bourne raconte :

 

Gerald Gardner était enchanté. Il était comme un jeune homme, il jacassait comme un enfant à son oreille lorsqu’elle le questionnait au sujet de ses livres et du musée. Il lui disait qu’elle devait venir le voir sur l’Ile de Man. Je pense qu’il se serait évanoui d’émotion à cette idée, il tremblait réellement de joie et ses yeux brillaient comme un phare. Margo n’est jamais allée sur l’Ile de Man mais elle est rapidement devenue un membre estimé du coven. Gerald est venu tout spécialement de l’Ile de Man pour l’initier. Il était complètement gâteux devant elle et je l’adorais. Il était impossible de ne pas l’aimer, personne ne pouvait résister à son charme.

 

Mais Monica n’est pas restée très longtemps dans Bricket Wood coven (mais tout de même presque autant que Doreen Valiente) il lui a été impossible de supporter plus longtemps la soif de publicité dont faisait preuve le groupe. Après le décès de Gerald Gardner elle a coupé les ponts avec le coven mais conserve tout de même des liens avec Lois Bourne chez qui elle voyait un fort potentiel et avec qui elle entretenait une abondante correspondance depuis leur rencontre ainsi qu’avec Cottie Burland un vieil ami de Gerald, un des « anciens » du Bricket Wood coven avec qui Monica restera en contact pendant de nombreuses années encore.

En réalité, lorsqu’elle fut initiée par le Bricket Wood coven elle n’était pas novice en sorcellerie puisqu’il s’avère qu’elle était en fait la Magistra d’un coven qui n’avait rien à voir avec la Wica et qui était basé dans le Norfolk. La sorcellerie de ce groupe était relativement spontanée. Ils n’avaient que faire de rituels rédigés et regroupés dans un Livre des Ombres. Leurs rituels étaient donc très libres, il s’agissait surtout des rondes silencieuses et méditatives par lesquelles ils créaient du Pouvoir qu’ils utilisaient à des fins magiques. Le silence était très important pour eux car « le silence c’est l’initiation ultime et finale. Les Dieux sont silencieux, tout émane du silence. La véritable expérience de la béatitude se fait sans prononcer de parole ». Ensuite le groupe partageait des Gâteaux et du Vin. Dans ce groupe il n’était pas question de contact avec les journalistes ni même avec des sorcières ne faisant pas partie de leur groupe. Monica avait essayé de convaincre Lois Bourne de quitter ceux de Bricket Wood pour rejoindre son propre groupe en lui expliquant qu’avec elle, Lois en apprendrait bien plus qu’avec le Bricket Wood coven, et que bien que Gardner ait de réelles connaissances en matière de sorcellerie son savoir était tout de même quelque peu limité. Monica avait même expliqué à Lois qu’elle avait pris part aux activités du Bricket Wood coven car elle voulait en savoir plus sur cette sorcellerie si différente de la sienne et dont on parlait tant dans les média, mais qu’avec le temps elle avait développé une réelle admiration pour Gerald et a pris conscience qu’il avait tout de même un certain savoir et de réelles capacités magiques par contre elle était très déçue par son inaptitude à juger de la valeur des gens. Histoire de montrer à Lois qu’elle avait tout à gagner à rejoindre un coven « traditionnel » Monica lui a fait rencontrer certains membres de son coven, mais Lois Bourne estimait qu’elle avait une dette envers Gardner et les siens et qu’elle devait rester fidèle au vieil homme Après le décès de Gerald Gardner, Monica a réussi à convaincre Lois Bourne de rejoindre ce coven. A l’occasion de Sahmain 1964 Lois fut initiée dans le coven dont Monica était la Magistra et un certain Bertram le Magister

 

Monica English est décédée à l’aube des années 1980, mais il semble bien que son coven existe toujours, Lois Bourne semble être toujours aujourd’hui en contact avec ses membres.

 

 

       

 

 

 

Retour