Que Couvre le Serment ?

par Rick Johnson version française Tof

 

 

Nous parlons beaucoup du Serment et je pense que nous avons tous prêté le même serment.

 

En tout cas, si je me réfère aux Livres des Ombres qui ont été publiés, le Serment qu’on y trouve est le même et lorsque j’étudie les différentes versions du Livre des Ombres venant de différentes Lignées, le Serment est encore le même. Je conclus donc de tous ces indices que le Serment est le même pour toutes les Lignées.

Le Serment dit juste que nous promettons de conserver secrets les secrets, mais, et je ne cesse de le répéter, il ne dit pas ce que sont ces secrets !

Et à ceux qui me répondent : « tradition orale » je me contente de répondre « foutaise ! ». La Tradition Orale n’est que ce que votre Grande Prêtresse ou votre Grand Prêtre n’a pas oublié de vous dire.

 

J’ai vu que certains Livre des Ombres contiennent effectivement une liste de plusieurs pages couvrant ce qui est considéré comme secret et si cette liste vous est communiquée avant votre initiation, alors cette liste est valide et elle vous lie.

Cela évite pas mal de problèmes. « Tu as rompu le Serment! » « Je ne l’ai pas fait ! » « Si tu l’as fait regarde page 4 paragraphe 127 ».

D’autres attendent simplement de l’Initié qu’il lise dans leur esprit et sache intrinsèquement ce qui est secret.

 

Honnêtement, il est vraiment grotesque d’affirmer que la base du Livre des Ombre demeure  toujours secrète alors que tous ceux qui ont une carte de bibliothèque peuvent le photocopier. Combien de fois j’ai vu que même des Eclectiques riaient lorsqu’un Gardnerien disait que le Livre des Ombres était secret.

 

Et souvenez-vous que Gerald Gardner lui-même disait que seuls les Noms des Dieux et les Méthodes pour générer du Pouvoir étaient secrets.

 

Si nous, en tant que personnes individuelles choisissons d’ajouter d’autres secrets, pourquoi pas, ça se tient. Mais jusqu’à ce que nous puissions obtenir un consensus de la majorité de ceux qui forment la Tradition sur ce qui devrait ou ne devrait pas être couvert par le Serment, alors nous devons laisser à chacun de décider pour lui-même.

 

Attaquer et accuser quelqu’un d’avoir violé le Serment vous oblige à : 1) établir exactement ce qui est couvert par le serment, 2) prouver que la grande majorité de la Tradition est d’accord avec votre interprétation et 3) établir que la personne que vous accusez est d’accord avec votre interprétation.

 

Si vous ne pouvez ou ne voulez pas agir ainsi, alors vos accusations sont vides de sens.



 

 

Retour

 

 

 

 

 

wicca