Gardneriens et Sorcières Traditonnelles

par Ph. Heselton version française Tof

 

Lorsque Robert Cochrane (Roy Bowers) a forgé le mot « Gardnerien », il pensait à ces sorcières qui tiraient leurs pratiques de Gerald Gardner, pas uniquement à celles qui étaient initiées dans les différentes lignées, mais aussi de celles qui tiraient leurs pratiques de la lecture des livres de Gerald Gardner.
« Gardnerien » était une expression péjorative en opposition à la sorcellerie dite « traditionnelle » qui était censée avoir survécu dans de nombreuses régions d’Angleterre et, qui par définition datait d’avant Gerald Gardner.
Or, en fait, il semble probable que lorsque Roy Bowers prétendait avoir été initié dans un groupe traditionnel d’East Anglia il ne disait pas la vérité et que sa tradition avait débuté bien plus tard que celle de Gerald Gardner.
Néanmoins, comme l’a découvert Doreen Valiente, les pratiques de Roy Bowers avait un certain pouvoir qui n’était pas affaibli par le fait qu’elles étaient d’origine très récente (à ce sujet voir le livre d’Evan John Jones « Witchcraft - A Tradition Renewed »).
Tout le sujet de la Sorcellerie Traditionnelle en Angleterre (c’est à dire celle qui date d’avant Gerald Gardner) devrait être étudié en détail. Il y avait sans doute plusieurs traditions initiatiques qui célébraient le cycle des saisons et qui pratiquaient la magie, mais en ce moment j’ai le sentiment que la plupart d’entre elles n’appelaient pas ce qu’elles faisaient de la « sorcellerie » et que ses membres ne se qualifiaient pas de « sorcières ».



  

Ph. Heselton est l'auteur de plusieurs livres dont « Wiccan Roots », « Gerald Gardner and the Cauldron of Inspiration » ou « Gerald Gardner and the Witchcraft Revival »

 

Retour