Des Gardneriens avant Gardner ?
par Ph. Heselton

 version française Tof

Avant la seconde guerre mondiale il y avait un cercle d’occultistes dans la New Forest, mais il ne s’agissait clairement pas de sorcières Gardneriennes, puisque nous étions là avant l’initiation de Gerald Gardner. En fait, le terme « Gardnerien » n’a pas été employé avant les années 1960 où Robert Cochrane (Roy Bowers) l’a employé comme insulte. Mais des mots comme « Quaker » étaient aussi à la base employés comme insultes, ce n’est donc pas une première.

Gerald Gardner affirme avoir subi une forme d’initiation et il semble plus que probable que les gens qui l’ont initié sont aussi passés eux-mêmes par un processus d’initiation.

Aidan Kelly l’auteur de « Crafting the Art of Magic, Book 1 : A History of  Modern Witchcraft, 1939-1964 » ne semble pas accepter d’envisager cette possibilité parce qu’il déclare toujours que « les rituels d’initiation n’ont été écrits qu’après la guerre ». J’ai lu son travail plusieurs fois mais je n’arrive toujours pas comprendre comment il arrive à cette conclusion.

Suite à mes recherches je suis arrivé à la conclusion que « le cercle d’amis occultistes » se considéraient comme des sorcières et s’appelaient eux-mêmes « The Wica ».

Ils pratiquaient des rituels qui étaient basés sur des sources Maçonniques (en fait, Co-Maçonniques) et des écrits de la Golden Dawn avec des textes additionnels, principalement tirés des écrits de personnes comme Aleister Crowley.

Il croyaient vraiment à la réincarnation et pensaient qu’ils avaient été des sorcières dans une vie antérieure.

Ils s’intéressaient aussi beaucoup au yoga, à la psychologie et à l’herboristerie. Ils avaient une affinité particulière avec la rose, à laquelle ils attribuaient une signification mystique.

Leurs pratiques, leurs rituels etc. évoluaient avec le temps et Gerald Gardner à son tour a poursuivi ce processus, tout d’abord avec Edith Woodford-Grimes et puis avec l’assistance de Doreen Valiente.

Les Gardneriens ont aujourd’hui continué cette évolution, souvent dans différentes directions particulières.
 

 

Ph. Heselton est l'auteur de plusieurs livres dont « Wiccan Roots », « Gerald Gardner and the Cauldron of Inspiration » ou « Gerald Gardner and the Witchcraft Revival »

 

Retour