Petite Biographie  

par Tof

Eleanor Bone est née en 1912 à Londres sa mère était directrice d’école

Lors de la seconde guerre mondiale Eleanor s’est retirée dans le district des lacs au Nord Ouest de l’Angleterre où elle a sympathisé avec un vieux couple de la région. Lors d’une conversation Eleanor avoue au couple qu’elle s’intéresse depuis son enfance à la magie, à la sorcellerie et à la réincarnation, ses interlocuteurs de leur côté lui avouent être sorcières et l’initient à la sorcellerie cambrienne qu’ils pratiqueront ensemble pendant quatre ans jusqu’au départ d’Eleanor pour Londres en en 1945.

Arrivée à Londres, Eleanor prend époux et met sur pied une petite maison de retraite dont elle s’occupera jusqu’à sa propre retraite dans les années 1970.    

Plus tard un des pensionnaires de la maison de retraite ayant appris qu’Eleanor se passionnait pour divers sujets ésotériques l’a mise en relation avec un vieux monsieur qui faisait pas mal parler de lui à cette époque : Gerald Gardner.

Peu après Gerald Gardner l’initie et plus tard en fera en 1960 une des Grandes Prêtresses de la Wica.

Grâce à Gerald Gardner, Eleanor fait la rencontre de nombreuses sorcières dont Doreen Valiente et Patricia Crowther deux autres Grandes Prêtresses de Gerald Gardner, mais ce sont deux autres personnes qui l’attirent plus particulièrement et avec qui elle se liera d’amitié. Il y a tout d’abord Idris Shah, le fameux maître soufi qui est probablement le véritable auteur de « Gerald Gardner… Witch ! » et Edith Woodford-Grimes la fameuse « Dafo ». 

Gerald Gardner allait régulièrement visiter Dafo, mais comme ils résidaient à plus de 150 km l’un de l’autre le plus simple pour Gerald Gardner était d’y aller dans la voiture d’Eleanor ce qui a permis aux deux femmes de sympathiser et de parler de Gerald Gardner, de leur cercle sorcier et de la fameuse « Opération Cône de Pouvoir » dont Gerald Gardner parle dans un de ses livres. Dafo a aussi raconté à Eleanor que leur coven était ancien et que même s’il ne remontait pas à l’âge de pierre, il datait probablement de l’époque du roi Rufus (vers 1100).

Après la mort de Gerald Gardner, Monique Wilson a prétendu avoir reçu de Gerald Gardner le titre de Reine des Sorcières et qu’elle dirigeait maintenant toutes les sorcières britanniques. Mais même si Monique Wilson pouvait prétendre au titre de Reine Sorcière (comme toutes les GPs de Gardner et comme d’autres GPs) cela ne faisait par pour autant d’elle la Reine des Sorcières surtout que rien dans les dernières volontés de Gerald Gardner n’allait dans ce sens.

D’un bref conciliabule entre les autres GPs de Gerald Gardner il est ressorti que chaque GPs resterait indépendante, mais que Eleanor serait plus ou moins la porte-parole de la Wica auprès des média et on ne compte plus ses apparitions dans les média anglais ou américains où elle parlait ouvertement, donnant son nom, acceptant que sa photo soit publiée et faisant au passage de la publicité pour sa petite maison de retraite.

En 1968 alors qu’elle faisait un cours séjour en Tunisie Eleanor a souhaité se rendre sur la tombe où Gerald Gardner avait été enterré quatre ans plus tôt et sur place elle a appris que le cimetière en question allait bientôt laisser sa place à un parc public et que les tombes allaient être transférées dans une fosse commune. Ne pouvant accepter cela Eleanor a réuni des fonds pour offrir une nouvelle sépulture décente à Gerald Gardner et son corps fut transféré vers un cimetière près de Carthage dont il ne reste malheureusement plus grand chose.

Avec le temps, Eleanor est retournée à ses premières amours, ou plutôt a incorporé de plus en plus de sorcellerie des campagnes dans sa Wica ce qui fait que certains ont commencé à la soupçonner, à tort, de pratiques satanistes.

En 1972 Eleanor est retournée à Alston un petit village du district des lacs où elle a encore  vécu près de 30 ans.

En 2001 la Pagan Federation a contacté Eleanor Bone pour en faire une des ses membres d’honneur, mais celle ci a décliné cette offre estimant qu’elle n’avait pas trop envie de mêler son nom à ce groupe et par là même le cautionner.

Eleanor est décédée le 21 septembre 2001 elle a été enterrée dans la partie non consacrée du cimetière de Garrigill un hameau à côté d’Alston où reposait déjà son époux William.

Celle qu’on a qualifiée parfois de matriarche de la sorcellerie britannique fut elle aussi  grandement responsable du développement de la Wica en Angleterre (et aussi un peu en Amérique et au Canada), parmi ses initiés, on peut parler de Artur et Madge Worthington (décédée 6 novembre 2005 et vraie fondatrice de la Whitecroft line du nom de la rue où était située la maison où ils se réunissaient, la Whitecroft Way) de Chris et Vivianne Crowley (qui a écrit pas mal de livres) ou de John S. qui à son tour initia Mary Driver qui a fait couler beaucoup d’encre outre Atlantique.    

Retour