L’héritière de Gerald Gardner

par Peter Haining version française Tof

J’ai contacté une sorcière nommée Mme Monique Wilson. Elle avait une place importante dans les covens écossais jusqu’à la mort de Gerald Gardner où elle s’est retrouvée être son héritière principale et entre autres choses elle a hérité du musée du Moulin des Sorcières sur l’Ile de Man. Ce legs a depuis lors été l’objet d’âpres querelles dans certaines factions du culte.

Mme Wilson est une sorcière héréditaire (son père et sa mère avaient tous deux « le pouvoir ») elle maintient que Gardner souhaitait qu’elle reprenne sa place de leader des pratiquants de la sorcellerie dans les Iles Britanniques – mais cela a été contesté par d’autres personnes ayant été autrefois proches du vieil homme. En tout cas elle est soutenue dans ses revendications par son époux Campbell, qui est lui aussi une sorcière, ainsi que par tous ceux qui se sont rangés de son côté, sur l’Ile, dans toute l’Angleterre et l’Ecosse.

Le nom de sorcière de Mme Wilson est Lady Olwen. Elle est née française et a rencontré son époux lorsqu’il était en poste à Hong Kong après la guerre. Ils sont retournés en Grande Bretagne en 1954 et ont rejoint la sorcellerie grâce à Gerald Gardner qui leur a rendu de nombreuses visites dans leur maison en préfabriqué de Nimmo avenue à Perth. C’est là qu’ils ont appris la mort de Gardner. Trois jours plus tard Mme Wilson s’envolait pour l’Ile de Man et prenait possession de la maison et du musée.

Aujourd’hui le couple conduit des cérémonies sorcières chez lui, et d’autres sorcières ainsi que des personnes qui souhaitent le devenir vont sur l’île pour les rejoindre. Mme Wilson a dès à présent initié sa jeune fille à la sorcellerie et elle a été l’objet d’attaques fracassantes dans la presse nationale lorsqu’elle l’a révélé et que l’enfant était nue pour cela.

Les Wilson ne font pas payer que ce soit pour enseigner ou pour initier de nouvelles sorcières et elle reçoit des demandes d’aide du monde entier. Voilà qui est vraiment révélateur.

Il n’y a pas si longtemps on leur a parlé d’un homme en Californie qui était sur le point de mourir. Ils sont montés dans la chambre et se sont concentrés. C’était un lundi. Le mercredi l’homme quittait l’hôpital.

« J’ai la chair de poule lorsque j’y pense » dit Mme Wilson « j’étais si heureuse 



 

 

Retour