A propos de Dayonis

par Tof

Dayonis fut la personne qui a remplacé Doreen Valiente au sein du Bricket Wood coven. Elle en a été la Grande Prêtresse de 1957 à 1959. C’est aussi elle que l’on voit photographiée dans « The Meaning of Witchcraft » en compagnie d’autres membres du coven. En 1959 elle se marie avec son nouveau petit ami, Paul, qui est étranger au groupe et qui n’a absolument aucune sympathie pour la sorcellerie. Ce mariage fut une des raisons qui poussa Dayonis à quitter la Grande Bretagne pour partir vivre en Amérique, son fiancé lui ayant dit : « ce sera la Sorcellerie ou moi ». La publication par la presse de détails concernant la vie privée de certains membres du coven ne fut probablement pas étrangère à cette fuite.
Une fois arrivée en Amérique, Dayonis s’est tenue éloignée de la sorcellerie pendant de nombreuses années probablement pour faire plaisir à son époux.
Dans les années 1990 elle a décidé qu’il était temps pour elle de faire un coming out, volontaire ce coup-ci et d’apparaître sur le net. Le dimanche 29 octobre 1995, elle a aussi été l’orateur vedette d’une convention sorcière, où son propos fut de parler de Gerald Gardner et du coven de Bricket Wood à l’époque où elle en faisait partie et elle y a décrit des pratiques quelques peu différentes de celles de certains covens issus de la Long Island Line. Bien mal lui en prit, elle a par la suite été attaquée par différents internautes américains qui prétendaient lui apprendre comment devaient se pratiquer les rituels des Wica et qu’elle n’avait même aucune notion de ce qu’était un « gardnerien ». Elle avait beau affirmer qu’elle était là avant la plupart de ses correspondants sur la toile, qu’elle avait été, elle, dans le Cercle avec Gerald Gardner et Doreen Valiente, et bénéficier du soutien de personnes comme Rick Johnson, les attaques contre elle continuaient toujours et encore et elle s’est peu à peu lassée du monde virtuel.
Aline O'Brien, une de mes correspondantes, a eu la chance de la rencontrer en chair et en os. Dayonis lui a révélé qu’elle n’appréciait pas du tout la façon dont la Sorcellerie de Gerald Gardner avait évolué en Amérique. Elle avait constaté par exemple que la Wica était surtout devenue un repaire de personnes qui se considéraient surtout comme des adorateurs de la Déesse. Cela n’avait jamais été le cas pour elle. Dayonis s’était elle prise de passion pour le Dieu Cornu, en tant que femme elle ne se sentait pas spécialement proche de la Déesse.
Par la suite Dayonis a quitté les Etats-Unis et est partie vivre au Canada où elle vit toujours.
Selon Aline O'Brien, Dayonis est aujourd’hui une vieille dame tout à fait charmante et sans grandes prétentions.
 

Retour